blog :::

Latifa, le coeur au combat : le site pédagogique

Latifa

Le 11 mars 2012, la vie de Latifa Ibn Ziaten a basculé : son fils Imad, militaire français engagé dans les parachutistes, est la première victime du terroriste Mohammed Merah. Depuis cet événement tragique, cette femme (auparavant) ordinaire a fait de sa vie un combat : un mois à peine après la mort de son fils, elle crée une association (« Imad, pour la jeunesse et la paix ») destinée à promouvoir le vivre ensemble ; quelques semaines plus tard elle commence à sillonner la France pour partager son expérience et défendre les valeurs de tolérance, de respect et de laïcité

Pendant de longs mois, les réalisateurs Olivier Peyon et Cyril Brody ont suivi Latifa Ibn Ziaten dans tous ses déplacements, de ses interventions dans les établissements scolaires aux quatre coins de la France, à ses allers-retours au Maroc, sur la tombe de son fils, en passant par la permanence rouennaise de son association. Il s’agissait d’une part, de dresser le portrait empathique d’une femme qui a su mettre son deuil au service d’une cause qui la dépasse ; mais aussi de comprendre la résonance de celle qui est désormais devenue une figure populaire et médiatique. Dans une France secouée par le choc des attentats, menacée par les crispations identitaires, Latifa Ibn Ziaten porte un message d’apaisement, d’espoir, mais aussi de responsabilité qui fait mouche auprès de publics (collégiens et lycéens, militants associatifs, détenus) que les discours officiels ne touchent plus. Le grand intérêt du documentaire d’Olivier Peyon et Cyril Brody est aussi de filmer ces publics et d’écouter leur parole : jeunes lycéens qui se sentent discriminés et remis en question dans leur identité, prisonniers qui s’interrogent sur leur place dans la société, mères de famille qui désespèrent des ratés de « l’intégration », mais aussi, de l’autre côté, militants qui ne comprennent pas qu’une femme musulmane portant un foulard puisse se faire le chantre de la laïcité. À travers leur émotion, leurs colères, leurs questionnements, c’est un portait impressionniste de la France d’aujourd’hui que propose Latifa, le cœur au combat.

Zérodeconduite propose un dossier pédagogique pour analyser les multiples dimensions d’un documentaire particulièrement intéressant pour certains aspects des programmes d’Enseignement Moral et Civique au Collège et au Lycée, mais aussi plus largement dans le cadre du « parcours citoyen de l’élève ». Les trois activités proposées par le dossier permettront de travailler en amont sur le contexte et l’origine de l’action de Latifa Ibn Ziaten, d’aborder le militantisme associatif et l’engagement citoyen, et de s’interroger sur les valeurs républicaines au cœur du « combat » de la présidente de l’association Imad. L’entretien avec l’historien François Durpaire permettra de prolonger la réflexion et de lancer le débat.

Latifa, le cœur au combat d’Olivier Peyon et Cyril Brody, au cinéma le 4 octobre
Le site pédagogique

Posté par zama le 25.09.17 à 11:02

new site