Image du film 120 battements par minute

Observer la mutation des conflits sociétaux à la fin du XXe siècle à travers 120 battements par minute

Fiche d'activité

120 battements par minute

Dans son film 120 battements par minute (2017) inspiré par sa propre expérience (et celle de son co-scénariste Philippe Mangeot) au sein de l’association, le cinéaste Robin Campillo évoque le combat acharné auquel s’est livré Act up-Paris dans les années 1990 pour donner une visibilité médiatique aux personnes séropositives et secouer l’inertie des pouvoirs publics et des laboratoires. 

L’étude de ces trois extraits, qui mettent en scène de manière très détaillée et vivante le fonctionnement de l’association et ses modes d’actions, permet d’aborder les mutations des conflits sociaux intervenues en France après les Trente Glorieuses : évolution des acteurs, des enjeux et des formes de mobilisation.

Suivez-nous