Articles

Divines : banlieue tragique

Florence Salé,

« T'as du clito, mec ! »...
L’apostrophe, lancée sur la scène du Grand Théâtre Lumière par une Houda Benyamina extatique, alors qu’elle recevait la Caméra d’or, avait marqué la cérémonie de clôture du dernier Festival de Cannes. Mais si Divines, son premier long métrage, est fidèle à l’énergie montrée par la réalisatrice lors de ce discours survolté, il s’avère beaucoup plus subtil que son cri de guerre.

Suivez-nous