Image du film Sur le chemin de l'école

Sur le chemin de l'école : parcours de combattants

Critique

Sur le chemin de l'école

"On oublie trop souvent que l'éducation est une chance."  A prendre le message au pied de la lettre, et étant donné l'âge du public visé, on pourrait voir le documentaire de Pascal Plisson comme une pure entreprise de culpabilisation : ces portraits d'enfants du tiers-monde luttant pour accéder à l'éducation, et parcourant des kilomètres pour accéder à leurs établissements, ne sont-ils destinés qu'à l'édification de nos petits écoliers pourris-gâtés, sur le mode bien connu du "tu as intérêt à finir ton assiette, il y a des petits africains qui meurent de faim." ?
Sur le chemin de l'école a heureusement l'intelligence de tourner le dos au misérabilisme, en jouant à fond la carte de l'aventure : ses jeunes protagonistes sont filmés comme des petits héros à la volonté aussi inflexible que leur objectif est noble, ils évoluent dans des décors aussi grandioses (les montagnes de l'Atlas, les plateaux du Kenya) qu'hostiles voire dangereux… Le jeune spectateur peut ainsi se projeter dans ces héros à la fois proches et lointains, et goûter le parfum d'aventure (aller à l'école à cheval !) avant de réfléchir à la leçon de morale…

Avec son rythme un peu languissant et ses maladresses formelles (les péripéties — le fauteuil roulant qui crève, l'attaque d'un troupeau d'éléphants — semblent un peu fabriquées), le film laissera peut-être les spectateurs adultes sur leur faim. On aurait aimé un peu plus d'informations factuelles sur ces enfants, leur situation, leurs difficultés, et un peu moins de belles images. Mais pour peu que l'enseignant fasse l'effort de tirer tous les fils (géographie, éducation civique…) proposés par le film et de remplir les blancs qu'il laisse, Sur le chemin de l'école peut être l'occasion d'une belle séance scolaire et d'un très enrichissant travail en classe, en Primaire (à partir du Cycle 3) et au Collège (en 6ème sur "L'Enfant") en Éducation Civique et Géographie…

Suivez-nous