Image du film Kursk

Aborder le déclin de la puissance russe après la Guerre froide

Fiche d'activité

Kursk

La tragédie du sous-marin Koursk intervient en août 2000. Dix ans après la dissolution de l’URSS, le pays vient de se doter d’un nouveau président, un certain Vladimir Poutine. Le film permet de lire le naufrage du Koursk et le fiasco de son sauvetage avorté comme le symptome du déclin de la puissance russe : crise économique (qui se répercute sur le budget de l’armée), déshérence morale, désorientation géo-stratégique…
Cette activité propose de replacer le film dans le contexte de l’après-Guerre froide, et de lire l’ensemble du film à l’aune de cette problématique.
Par Anaïs Clerc-Bedouet  

L'avis des enseignants

 3.5 / 5
( 3 avis d'enseignants )
 3.5 / 5

Pourquoi tout le monde parle anglais, y compris les marins russes entre eux et toute la population de Mourmansk ? Cette convention rend le film très hollywoodien (et parfois à la limite de la crédibilité cf Léa Seydoux en matriochka), mais on finit heureusement par l'oublier tant le suspense est prenant et la mise en scène efficace. Une plutôt bonne surprise dans l'ensemble.

Olivia L. - Lycée Arago

 4.0 / 5

Un vrai bon suspense, Thomas Vinterberg est un réalisateur éclectique mais toujours efficace. Je pense que ça plaira beaucoup à des collégiens, même si le sujet de la Russie post-guerre froide ne justifie pas une sortie au cinéma !

Mattia R. - Collège Edouard Pailleron

Suivez-nous