Image du film Les Misérables

Dossier pédagogique "Les Misérables"

Dossier pédagogique

Les Misérables

En suivant la journée d’un trio de policiers de la BAC patrouillant dans la cité des Bosquets de Montfermeil, Les Misérables montre la fragilité du lien social gangréné par la pauvreté, le désengagement de l’État, le racisme et le communautarisme… Notre dossier pédagogique propose deux entretiens avec Ladj Ly et le sociologue Jacques de Maillard pour contextualiser le film, et des activités pédagogiques en EMC (le film répondant parfaitement à l’ambition du nouveau programme d’Enseignement Moral et Civique de Première, qui invite à analyser les « fragilités du lien social ») et en Français (on analysera le film sous l’angle de la réécriture en filigrane du roman hugolien).
Par
Aurélie Bouille
  
Céline Cayzac
  
Pauline Le Gall
  

Les Misérables

Ce film m'intéresse

L'avis des enseignants

 2.2 / 5 (3 avis)
 5.0 / 5

Une actualisation du film La Haine de Mathieu Kassovitz, ou là encore l'enjeu est d'aborder les tensions, les relations entre les agents de l'institution policière, les habitant-e-s des quartiers populaires. Une approche assez précise et sortant des visions manichéennes, pour nous proposer une lecture multidimensionnel, des enjeux de pouvoir se nouant entre les différents acteurs qui souhaitent chacun utiliser la fameuse "vidéo" pour des intérêts particuliers. Tous les policiers ne sont pas méchants. Tous les jeunes de banlieues ne sont pas des anges. Chaque individu a des motivations subjectives et des contraintes objectives. Certains passages pourraient permettre une introduction à la sociologie, avec des notions de violence sociale, symbolique, contrôle social (SES) ou au racisme systémique, contrôle au faciès (EMC) selon les propos, attitudes sélectionnées...

Steeve R. -

 0.5 / 5

Support non adapté au traitement de la problématique. Il limite le corner à des personnes de couleur ou des religions, dont certains aimeraient s'affranchir. Le DDVP nourrit l'élève ainsi que les lectures, les faits historiques, les perspectives mondiales sur le thème. Il n'y a pas à fétichiser cette honte qu'est le racisme cela pourrait laisser penser que certains pourraient en être exemptés.

Nath A. - Ecole primaire Louis Gros Groupe A

 1.0 / 5

j'ai vu ce film avec une amie, nous sommes sorties de la séance pleines d'interrogation sur le but recherché par le scénariste...la violence paraît gratuite et les liens avec Hugo peu évidents. Je n'y emmènerai pas mes élèves

CHRISTELLE D. - Lycée polyvalent privé Saint-Denis

Suivez-nous